Les Verts de La Grande Béroche
Actions
Communiqués de presse
Paroles d'élus
Le Closel
Danse indienne à Bevaix
Paroles de Verts
Stop au nucléaire
Kidonaki
Interpellation OSEO
La Rotonde mérite mieux!
Motion déchets verts
Sortir du nucléaire
Motion éoliennes
Eoliennes
Transports publics
Loi sur l'énergie
14 mars 2009
Budget 2009
Conférences
Horaires CFF 2009
Distribution de cabas
Communiqués de presse

Communiqué de presse des Verts de la Grande Béroche
Joël Wahli, candidat au Conseil communal!

null
 

Lors des premières élections communales de La Grande Béroche du 18 juin dernier, cinq vert-e-s ont été élu-e-s au législatif de la toute nouvelle commune fusionnée. Un succès qui a convaincu le parti écologiste à se lancer dans la course à l’exécutif de cette même commune. Elu en juin dernier, le Vert Joël Wahli brigue donc un siège au Conseil communal de La Grande Béroche.
 
Les élections communales de La Grande Béroche ont été un succès pour les Verts neuchâtelois qui ont vu cinq de leurs représentant-e-s accéder au législatif de la toute nouvelle commune fusionnée. Comme les Verts l’ont déjà fait savoir à plusieurs reprises, ils souhaitent que la nouvelle commune puisse démarrer dans les meilleures conditions. Par conséquent, il est plus qu’essentiel que les partis représentés au législatif le soient également à l’exécutif. Parmi les candidat-e-s vert-e-s élu-e-s le 18 juin dernier, figure Joël Wahli, formateur en culture générale au CPMB de Colombier, écologiste convaincu et désormais candidat vert au Conseil communal de La Grande Béroche.
 
Cet habitant de Chez-le-Bart n’est pas un novice en politique, puisqu’il a déjà siégé au législatif de Saint-Aubin – Sauges durant plus de deux ans. Sa formation dans le milieu bancaire lui a, en outre, permis d’apporter sa contribution à la commission des finances. Aujourd’hui, la mise en place de la nouvelle commune fusionnée soulève bien des défis que souhaite relever ce citoyen éco-responsable, passionné par le débat d’idées, l’art du compromis et celui, plus musical, du jazz, qu’il pratique et écoute.
 
S’il est désigné par le Conseil général le 23 août prochain, Joël Wahli aura à cœur de développer la mobilité douce, la consommation de produits bio dans les cantines (para-) scolaires, ou encore la vie culturelle de la nouvelle commune, au travers, par exemple, d’un cinéma open-air. Joël Wahli souhaite également dynamiser La Grande Béroche, grâce, entre autres, à des projets d’éco-débarras et de bacs à légumes. Marié et papa de deux jeunes garçons, cet habitant de Chez-le-Bart s’investira avec passion afin que toutes les générations puissent participer à la vie locale dans le but de construire ensemble La Grande Béroche.

15 août 2017

Communiqué de presse des Verts de Bevaix
Budget à Bevaix : les Verts appellent le PLR et l’Entente à la raison

Voilà plus d'un mois que tout est bloqué à Bevaix pour une histoire de 4 points de coefficient fiscal : les travaux sont suspendus, les subventions aux sociétés locales ne sont pas versées, les sacs poubelles ne sont plus offerts aux familles avec enfants en bas âge... Seules les affaires urgentes peuvent être traitées.

Pour mémoire, le CG avait accepté en avril 2015 une baisse temporaire du coefficient fiscal à 69 points et décidé qu'il repasserait automatiquement à 73 points au 1er janvier 2017. Revenant sur sa décision d’alors, la droite bevaisanne a demandé et voté une baisse d’impôts lors du dernier Conseil général. Or, la Commune de Bevaix ne peut plus modifier son coefficient fiscal unilatéralement car la convention de fusion prévoit que toute baisse d’impôts dans une commune devra aussi être acceptée par les exécutifs des autres communes.

A l’aube de 2018 et de la Grande Béroche, il serait bon de laisser de côté les guerres partisanes pour œuvrer pour le bien de notre village dans un esprit constructif. Mais la droite bevaisanne, en refusant le budget, adopte une position dogmatique et électoraliste et prend en otage les autorités et les habitants de Bevaix.

Alors, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux du PLR et de l’Entente bevaisanne, acceptez le budget 2017 et attendez le résultat des comptes 2016 pour demander une baisse d’impôts. Cela sera considéré comme tout à votre honneur par vos électeurs et permettra à notre commune de remplir ses tâches et d'entrer dans la fusion avec dignité.

18 janvier 2017